L'Abeille

L'Abeille

SRBH – 27 juillet 2011 – Antalya (Turquie)

Me voilà, en direct d'Antalya où, pour saisir certaines opportunités et faire face à certains aléas du voyage, il a fallu se séparer un peu plus tôt des chevaux. Je ne m'étendrai pas sur les émotions de devoir quitter mes compagnons de voyage qui, pendant deux mois, m'ont porté et supporté, avec lesquels j'ai appris et partagé. Mais j'ose espérer que leur nouveau propriétaire sera s'en occuper comme il se doit, et c'est par son approche des chevaux que j'ai choisi ce paysan.

 

Quand à mes deux équipières de voyage, elles ont chacune pris des routes différentes et me voilà maintenant seul pour la poursuite de ce voyage pour les mois à venir.

 

Le retour à la « civilisation » est un choc pas évident à gérer, mais nécessaire. Il faut se réhabituer à cet esprit de consommation et un rythme plus que différent !

 

Antalya est une grosse ville qui semble sortir de terre sans coordination, mais avec cependant un port et une vieille ville des plus charmantes. Toutefois, en une demi-journée, le tour est fait. Il va pourtant me falloir y rester un peu plus car c'est ici que mon vélo se prépare.

 

Pas très loin, l'histoire s'est écrite avec des sites romains et grecs dans un état de préservation impressionnant, certains étant encore en activité. Mais, comme partout, peu à peu, la magie se perd, et Zeus, Apollon ou Athéna, autrefois adorés ici, laissent progressivement leur place à Boris, Natacha et Vladimir, les premiers n'étant qu'un moyen d'attirer les roubles des seconds, qui se fondent ensuite joyeusement dans les boutiques ou sur les plages en ne prêtant pas plus attention à ces joyaux qu'un mouton pour un steak haché ! Ça donne l'occasion de constater qu'un immeuble de style « Disneyland » ne se marie que très moyennement avec un temple gréco-romain. Moi qui avais encore quelques doutes, maintenant je le sais !

 

Comme d'hab’, quelques clichés en plus...

 

 

Here I am, in live from Antalya, as, in order to seize some opportunities and because of being confronted to some hazards, I had to sell horses a little bit earlier. I will not extend myself on the emotions, I had to leave them, as it was hard to sell my trip's companion, since two months and half we were sharing so many things and stories. I choose a little farmer who seems to be nice and aware of ''how taking care of horses''.

 

About my two friends, we have now taken some different ways, and I am alone to continue this travel to France.

 

Coming back to the ''civilization'' is hard, as I completely forgot the rhythm and the spirit of consumption!

 

Antalya is a big city, built without coordination but with a lovely old center and harbor, despite the fact that in half a day, the visit is done! But I have to stay there in order to wait for my bike to be ready and to continue the road. Not so far from here, History has been written strongly by Romans and Greeks, and a strong and very well preserved heritage is still present.

 

But, nearly as everywhere, Zeus, Apollo and Athena are slowly giving their seat to Vladimir, Boris and Natasha, as firsts quoted are only a way to attract those lasts, and their money, who spend more time inside shops or on the beach! It is also interesting to observe that ''Disney's building'' are not matching perfectly with old temple!

 

Some photos have been added.



27/07/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres