L'Abeille

L'Abeille

SRBH – 19 juillet 2011 – Beheshir (Turquie)

Ça y est, me revoilà, avec mes nouvelles et mes fautes d'orthographes... Toujours en route, doucement mais sûrement. Actuellement, toute l'équipe est au repos dans la ville de Beheshir, à 100 kilomètres à l'ouest de Konya, en plein cœur de la Turquie...

 

C'est vrai, on a un peu triché. À la sortie de la Cappadoce, on a pris un camion qui nous avance sur 250 kilomètres, mais traverser une immense plaine agricole n'aurait été que d'un intérêt très moyen, et les chevaux se seraient fatigués pour rien...

 

Que dire de ces dernières semaines ? Tant de choses, de moments et d'événements se sont succédé... Du Nemrut Dagi (pour les fanas d'histoires) à Ugurp (Cappadoce).

 

Ce qui reste, ce sont les rencontres et, à ce sujet, une plus que d'autres... Pas des Turcs, mais des Français, qui ont installé un ranch en plein cœur de la Cappadoce, qui n'ont pas compté leur temps, conseils, patience, et qui nous ont accueillis chez eux comme si nous étions de vieux amis... Ça fait toujours chaud au cœur... Merci...

 

La Cappadoce s'est passée à pied, à cheval, et les deux combinés nous ont permis de découvrir une région où se mêlent histoire et géographie d'une manière surprenante. Les habitations troglodytes semblent figées pour l'éternité tandis que les cars déversent des flots de touristes profitant des dernières technologies (quad, moto, montgolfières...) pour visiter, acheter de pâles reproductions en plâtre des cheminées de fées, puis s'esquiver aussi rapidement qu'ils sont venus.

 

Mais quel bonheur que d'évoluer là-bas, loin de certains sentiers battus, de profiter et avancer avec les chevaux.

 

Un peu plus loin s'ouvre la vallée d'Ilara, écrin de verdure au milieu des plateaux agricoles, qui étonne par ses constructions antiques. On suit la rivière (parfois, ça passe au millimètre ou alors il faut décharger les chevaux), pour ensuite dormir enclavés dans une clairière au milieu de falaises de plusieurs centaines de mètres.

 

En suivant le cours de l'eau, on débouche ensuite sur le lac d'Aksarai, ou plutôt dans le lac, les pompes alimentant les champs de patates, le mettant à sec jusqu'à la récolte.

 

Voila, vous savez tout. La suite au prochain épisode !

 

De nouvelles photos ont été ajoutées. Désolé pour un petit défaut sur l'objectif...

 

L'Abeille

 

 

Here I am, after some weeks of silence. Still on the road, slowly but certainly, enjoying two days of rest in the city of Beheshir, 100 km on the west side of Konya, in the center of Turkey!

 

Well, we cheat a little bit, as after the Cappadoce we took a truck and we did 250 km, but there was no interest to cross some flats and rural areas, for such a long distance! Horses would have been tired for nothing!

 

Some many things occurred during those lasts weeks. What to say between The Nemrut Dagi and the Cappadoce! Well, mainly exchanges that occurred are still in mind! And mainly one! A couple of French, who settle down in Cappadoce in order to manage a ranch, gave us so many times, advices and welcome us as if we were some old friends, despite the fact we never met them before. Thanks so much!

 

Cappadoce has been explored by horses, by foot, and the mix of the two allowed us to discover a rich and beautiful environment, where History goes along with geography! Troglodytes houses seem to be fixed forever, where as bus are delivering every day some massive amount of tourists, staying there the time of some photos, buying some beautiful chine reproductions and living for ever and drinking a tea on a panoramic point!

 

But how great it is to be there, to move in those places, sometimes far away of used paths!

 

Then, a little bit on the west side, starts the Ilara's Valley, where cliffs of hundreds meters opened their arms on a green and amazing canyon full of antiques construction! We follow the river, and sometimes we have to download horses to be able to pass, but what a great trip that ended in the Aksarai's Lake, half full, because of so many water pumped for potatoes' fields.

 

That is it for the moment.

 

See you,

 

L'Abeille



19/07/2011
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres