L'Abeille

L'Abeille

SRBH – 25 juin 2011 – Malatya (Turquie)

Petite pause dans une ville répondant au doux nom de Malatya, capitale de l'abricot... Il s'en est passé des choses ces dix derniers jours. On a dû donner un cheval car il ne correspondait pas à nos besoins (que nous avons donc du rétrécir d'autant), une de mes deux équipières a passé ces dix jours à l'hôpital après avoir été mordue par une tique. Mais bon, on a quand même réussi à traverser la région et nous voilà maintenant sur des plateaux désertiques, toujours en direction de l'ouest.

 

La traversée du Kurdistan s'est bien terminée, mais je ne compte pas les nombreux contrôles de milices, soldats, polices et coups de semonces tirés. Des populations plus ou moins accueillantes, mais des décors et espaces encore vierges et d'une rare beauté.

 

Voyager avec quatre chevaux, c'est comme voyager avec quatre bébés (je suppose). Il faut les nourrir, les doucher, les surveiller, les féliciter, les soigner et les coucher. Et, seulement le soir, on peut souffler un peu... Ben je ne suis pas encore prêt de voyager avec des bébés...

 

Il se passe tellement de choses au jour le jour qu'il est difficile de tout raconter ou décrire. Mais, si je dois résumer en quelques mots, je dirais que c'est surtout la richesse des rencontres et les curiosités que nous soulevons ou auxquelles nous faisons face qui sont à l'origine de beaucoup d'histoires, belles comme étranges, magiques comme détestables. Il faut savoir s'armer de patience comme être humble, oublier un langage qui ne sert de toute façon à rien et parler avec ses mains, rire des situations les pires et déguster les moments de tranquillité. Bref, tout un programme, qui ne rend que plus belle l'expérience que je suis en train de vivre.

 

Sur ces quelques mots (j'ai réussi à charger de nouvelles photos pour les curieux).

 

Encore un petit merci pour tous vos petits mails et mots d'encouragements.

 

 

Small rest in a city called Malatya, capital of the apricot. So many things occurred during those 10 last days... We had to give a horse as he was not matching with our expectations, one of my two friends had to spend those 10 days in an hospital because of a parasite, but we still succeed to move on, and we crossed the green Kurdistan, to be now in an more deserted area, 'en route' to the west.

 

Kurdistan finished well, despite I do not take in consideration all check points we faced (by police, militias, army...) some shots... Population was more or less 'warm' but regions crossed were amazing and completely wild.

 

To travel with four horses, is like travelling with four babies (I guess). We have to feed, clean, watch after them... all the time. And only at night we can breathe a little bit. I will wait for travelling with babies.

 

So many things occurred per day, that it is difficult to enumerate everything. But if I have to summarize, I might say that it is mainly the diversity of people, curiosity we face or we observe that are at the origin of a lot of stories, sometimes bad, sometimes good, magic or very hard. We have to be very patient and humble, to forget our language, speak with our hands, to laugh about hard situations and appreciate lovely ones... A big program which gives a lot of value to this story.

 

Some news photos have been added. Thanks again for your mails and comments.



25/06/2011
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres